Nouvelles recettes

Des autorités chinoises arrêtent 110 personnes soupçonnées de vendre du porc provenant de porcs malades

Des autorités chinoises arrêtent 110 personnes soupçonnées de vendre du porc provenant de porcs malades


Les autorités chinoises ont identifié un réseau de personnes responsables de la vente de porc contaminé sur plusieurs marchés

Plusieurs groupes de personnes ont participé à la vente de porc provenant de porcs malades depuis au moins 2008.

Au moins 110 personnes ont été arrêtées en Chine dans le cadre de la vente de viande de porcs morts de maladie, rapporte The Guardian. Plus de 1,10 tonne (environ 2 200 livres) de viande contaminée ont également été confisquées.

Depuis au moins 2008, un réseau de personnes achetait des porcs malades dans des fermes d'élevage à bas prix, puis vendait la viande sur les marchés de 11 provinces chinoises, selon le ministère chinois de la Sécurité publique. Les superviseurs ont ensuite été soudoyés pour obtenir des certificats d'inspection réussie.

Jusqu'à présent, 75 personnes ont été poursuivies, dont plusieurs inspecteurs de la sécurité sanitaire des aliments qui ont collaboré avec le réseau.

Plus tôt ce mois-ci, la police chinoise a également arrêté plusieurs personnes en lien avec un réseau de prostitution d'allaitement, dans lequel des femmes avaient proposé d'allaiter des clientes pour de l'argent, souvent au détriment de leurs nouveau-nés sous-alimentés.

Selon The Guardian, le principal organisme de surveillance alimentaire de Chine a admis la semaine dernière que le bilan du pays en matière de sécurité sanitaire des aliments et des médicaments était « sombre » et a promis une réponse plus disciplinée à l'avenir.


Voir la vidéo: Corée du Sud: la mise en œuvre de labattage des porcs contaminés